Un peu d'histoire...

 

Parmi les nombreux villages qui font l'attrait du pays messin, JOUY-AUX-ARCHES est l'un des plus connus, grâce à l'aqueduc romain qui domine de sa masse caractéristique les maisons et la rue principale. Ancien village de vignerons, Jouy a toujours été, au cours des 10 derniers siècles, un lieu de résidence recherché, d'où ses nombreuses belles demeures et propriétés.

Des outils de pierre et des objets en bronze ont été découverts dans la Moselle et sur les collines avoisinantes, ce qui laisse supposer que les environs de Jouy furent peuplés dès les temps préhistoriques. Des pièces de monnaie gauloise ont également été ramassées sur le territoire de la commune.

 

Mais la naissance d'un lieu d'habitation remonte probablement à l'époque gallo-romaine: deuxième siècle sous le règne de l'empereur Trajan . A cette époque une partie des ouvriers ( certainement des soldats ), travaillant sur le chantier de l'aqueduc, devait être logée sur l'emplacement actuel du village, certainement dans des bâtiments en bois ou des tentes. En effet, au cours de recherches, aucune trace de bâtis en pierre n'a été retrouvée.

Dans une charte de 745, l'évêque de Metz Chrodegang donne à l'Abbaye de Gorze, divers biens dont l'église construite en l'honneur de St André à GAUDIACUM, c'est la première forme du nom de JOUY qui changera 13 fois avant de trouver en 1769 son orthographe actuelle. L'appellation de Jouy a également changé durant l'occupation allemande sous le nom de GAUDACH.

Au Moyen-âge, JOÏE puis JOIEI, fut plusieurs fois victime des guerres entre Lorrains et Messins : ses habitants participèrent à de nombreux combats pour défendre leur cité qui fut incendiée en 1325.

 

Après avoir appartenu au comté de Bar, le village fit partie du pays messin. Il était divisé en deux bans, dont chacun avait sa maison forte. L'une d'elle appelée Château du Veau d'Or est encore visible aujourd'hui. Nous savons que Charles VII et René d'Anjou, Duc de Lorraine, avec sa bande d'écorcheurs venus attaquer Metz, occupèrent cette Maison Forte de Jouy et s'y fortifièrent de 1444 à 1445.

 

Nombreuses furent les grandes familles ( Nobles, Paraiges, etc ) qui possédèrent des biens à Jouy. Citons, entre autres, les de Raigecourt de Jouy, les Gournay, les Heu, les de Raville, les Baudoche, les Montigny, les d'Arros de la Mothe, les Ancillon de Jouy, les Maîtres des Forges d'Ars-sur Moselle, le Général Paixhans, etc..... De nombreuses demeures sont encore visibles aujourd'hui ainsi que de très belles maisons vigneronnes.

Jouy est aussi connu en tant que lieu d'activités économiques : fin 19ème et début du 20ème siècle ce sont 2 entreprises jumelées : la célèbre tuilerie messine et l'usine électrique ( cette dernière donnera naissance à l'UEM, usine d'électricité de Metz ). De 1980 à aujourd'hui ce sera le développement de la zone commerciale et artisanale Actisud.

 

Le village de Jouy a néanmoins su garder son charme d'autrefois et on peut admirer encore aujourd'hui une grande partie de son patrimoine archéologique et historique.

C'est le nom d'origine gallo-romaine de Gaudiacum qui a donné le nom actuel des habitants: les gaudassiens et gaudassiennes.